• |

Des agrumes sous toutes les latitudes

mai 2021 | par Garden_Lab

Culture des agrumes, Top Pouss.

Offrez-vous le pétillant des agrumes ; ces dernier savent faire rêver les jardiniers !… surtout ceux vivant sous des latitudes peu propices à leur culture. Et pourtant, tout un univers aromatique et botanique reste à découvrir, aussi bien sur les littoraux méditerranéens que sous des climats que l’on pensait moins propices.

« Pas pour moi » nous direz-vous ?  Trop frileux plus au nord, où soleil et chaleur manquent à l’appel, orangers, mandariniers, citronniers… ces symboles des régions ensoleillées ne sont pourtant pas les seuls représentants d’une famille pleine d’arômes et de surprises. Pour preuve, un pépiniériste vendéen met les agrumes à la portée  de tous les jardins en  proposant des agrumes exotiques, suffisamment résistants au froid pour être cultivées en plein air. On vous fait découvrir le palmarès !

Le citron Yuzu… un potentiel bien caché !

En voilà un aux dimensions de mandarine, d’aspect bosselé, et farci de pépins… Pas de quoi nous émoustiller ! Il est pourtant la star des chefs cuisiniers ; plus parfumé qu’un citron classique, il est apprécié pour son parfum subtil, mélange de mandarine et de pamplemousse.  « Il contient peu de jus, mais sa pulpe exprime une richesse aromatique incroyable et son zeste est véritablement pétillant, par exemple parsemé à petite dose sur un crumble ou dans une sauce au chocolat », explique Marc-Henri Doyon, directeur de la pépinière Végétal 85. Le Yuzu greffé sur Poncirus trifoliata (supportant -20 °C et plus) est résistant au froid jusqu’à -15°C / -17°C lorsqu’il est adulte. Il produit des fruits à l’âge de 2-3 ans, qui se récoltent généralement dès octobre-novembre. Pensez à les récolter avant les premières gelées !

Le mandarinier japonais… productif et rustique !

Avec lui, n’ayez jamais peur de manquer ! Le mandarinier ‘Satsuma’ originaire du Japon peut produire 20 à 30 kg de fruits ! Cet agrume est très apprécié pour sa grande rusticité (entre -10 et -12°C) et pour ses fruits très parfumés, juteux et sucrés. Précoces, ces derniers mûrissent en automne et peuvent ainsi être récoltés avant que les gelées ne s’intensifient, puis être conservés deux ou trois mois dans une simple cave. Psst… Un petit conseil : préférez des fruits orangers avec quelques notes de vert pour une dégustation plus juteuse !

L’orangequat… dernier né de la mandarine et du kumquat

Cet hybride est apprécié pour ces petits fruits ovales, juteux et très parfumés.  Comme le kumquat, on peut manger l’écorce du fruit qui est très tendre et savoureuse. Greffé sur Poncirus, l’orangequat peut résister jusqu’à -10°C.

[Pour aller plus loin : Garden_Lab #11 – Paysages Olfactifs]

CONSEILS DE CULTURE > EN PLEINE TERRE

Installez vos agrumes au printemps, dans une terre bien réchauffée entre mars et mai. Ameublissez le sol sur 1 m de profondeur, puis placez la plante dans  un mélange de terre de jardin, de terreau (https://top-pouss.com/ficheproduit/terreau-agrumes-plantes-mediterraneennes-2/), de compost et d’engrais organique comme la corne broyée. Placez la plante de manière à positionner le bourrelet de greffe au ras du sol, et ne recouvrez pas le collet au risque de faire pourrir la plante. Arrosez abondamment dès la plantation.

Ces agrumes étant originaires d’Asie du Sud-Est, n’oubliez pas par la suite les arrosages réguliers, même en hiver. En été, pensez à pailler le sol pour conserver le terrain frais, et préférez les expositions légèrement ombragées, en particulier dans les régions chaudes.

Plus d’excuse, vous voilà prêts à déguster !

partager

Vous aimerez également